LA RÉTENTION DES TALENTS : CHALLENGE RH DES ENTREPRISES ACTUELLES

La rétention des talents

Challenge RH des entreprises actuelles

Les entreprises actuelles sont confrontées à une nouvelle génération : la génération Y ou Les Millennials. Cette génération Y, née dans les années 80 est souvent accusée d’être instable et compliquée à manager, avec notamment chez les plus jeunes un manque d’engagement et d’investissement à long terme au sein de leurs entreprises.

Les sociétés sont donc obligées de diversifier leurs armes de séduction et d’adapter leurs attitudes envers les collaborateurs. Retenir les talents, les fidéliser, mais surtout créer une politique d’adhésion des salariés aux projets de l’entreprise, tels sont les enjeux pour le succès d’une organisation.

Quelle est la recette miracle pour retenir les meilleurs talents ?

 Recruter autrement pour un engagement des collaborateurs à long terme

Dès le début du processus de recrutement, il n’est pas suffisant de sélectionner le candidat avec les meilleures compétences. Le recruteur a pour rôle primordial d’identifier la personne qui s’adaptera parfaitement à la culture de l’entreprise. Ainsi, le match candidat-entreprise s’opérera pour un engagement durable. Comme nous dit Flora Herbet, HR manager au sein de Converteo (cabinet de conseil digital/data) ” On ne recherche pas des clones mais plutôt des candidats avec les valeurs clefs de Converteo.

A sens inverse, il est vrai aussi comme le montre l’étude du cabinet d’audit et de conseil Deloitte “The 2016 Deloitte Millennial Survey Winning over the next generation of leaders”que 56% des Millennials ont « exclu de travailler pour une organisation en particulier en raison de ses valeurs ou de sa conduite ».

Les entreprises se doivent de cultiver en profondeur leurs valeurs, style de management pour faire  bonifier leur image de marque employeur et ainsi pouvoir prétendre un jour à faire partie  du listing des « Great Places to work ».

Un management de proximité favorisant l’écoute de ses salariés

Les collaborateurs sont en demande d’humanité et dans l’attente de pouvoir nouer avec leurs managers hiérarchiques une relation de proximité basée sur l’écoute et la confiance : climat favorisant le bien-être au travail.

L’autonomie confiée aux collaborateurs est également essentielle, signe de reconnaissance du travail individuel et de la confiance accordée. Cette liberté et flexibilité associée à la possibilité de faire du télétravail permet aux collaborateurs d’allier plus aisément vie professionnelle et vie personnelle.

La rétention des talents peut passer par des programmes d’intrapreneuriat en interne et par des programmes Haut Potentiel avec talent management.

Promouvoir les projets Business des collaborateurs afin de leur permettre de s’initier à l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise est un moyen de répondre à des aspirations professionnelles et ambitions individuelles. Cela a pour vocation de tisser un sentiment d’appartenance et de reconnaissance mutuel.

Mazars a lancé en avril 2016 l’application BIM, aka Boite à Outils Mazars. Cette plateforme permet à tous les collaborateurs de soumettre leurs idées à leurs collègues, qui pourront à leur tour les liker. Les idées remportant le plus grand nombre de votes peuvent accéder à la seconde phase du programme, avec la présentation du projet à un jury, chargé d’identifier la valeur ajoutée, la faisabilité en amont et de permettre un engagement direct de l’exécutif pour valider les investissements. Enfin, une fois l’idée retenue par le jury, le porteur du projet peut la développer sur son temps de travail.

Certains grands groupes proposent aux meilleurs collaborateurs un programme Haut potentiel avec Talent Management qui vise à soutenir et accélérer la progression de ceux qui promettent d’être les plus performants dans l’entreprise. Ces initiatives mises en place par les départements Ressources Humaines permettent aux collaborateurs d’avoir plus facilement une ascension verticale ou horizontale au sein de l’entreprise et d’accéder à des opportunités par le biais de la mobilité interne.

 

En conclusion, les entreprises doivent se réinventer, mettre l’accent sur la personnalisation de leur culture d’entreprise et surtout faire vivre cet ADN auprès de leurs collaborateurs pour les fidéliser.

 

.